🚦 Frais de livraison offerts dès 79,00 € avec le code le code "expgratuit"

Le masque tissu fabriqué en France : Alternative barrière à la pollution ?

Masques barrière, Masques tissu, Masques chirurgicaux, Masques FFP2, Masques KN95, Type AFNOR, testé x lavages à la DGA, bactéricides, virucides, personnalisables… la liste des dénomination est très longue, et il est d’autant plus difficile de s’y retrouver que les normes évoluent, les dénominations avec, et surtout les prix proposés. Un vrai labyrinthe ! 

Hormis le prix d’achat, que coute réellement un masque ? Précisons, que coute réellement un masque à la planète ? 

Là encore, pas facile de répondre. Néanmoins, tentons. 

La vraie réponse : ça dépend. 

Porte Conteneur

De sa composition : en effet, le choix du masque, au delà des considérations de performance (DGA catégorie 1, ou 2, ou encore norme EN14683 et bien d’autres), il faut bien prendre en compte la matière dans laquelle il est fait. Un masque confortable ne veut pas forcement dire un masque écologique : gare aux Polyester qui mettront du temps à se dégrader dans la nature, et qui pour être produits, vont générer des émissions de CO2 très élevées.

De sa provenance : acheter local, en circuit court, directement au producteur, en plus d’être économique (cout de transport, pas d’intermédiaires), est écologique ! 

En effet, si l’on considère uniquement les émissions de CO2 (pas du SO2 ou autres pollutions, en plus des dégâts causés à la faune maritime) d’un porte conteneur, pour être transporté, chaque masque va générer 10gr de CO2, juste sur l’opération de transport entre la Chine et la France. 

De sa fin de vie : un masque jetable, contre toute attente, est destiné à être jeté. Utilisation unique donc, puis après ? Des filières se mettent en place pour le recyclage, mais ce n’est pas encore généralisé. Un masque en tissu peut être réutilisé jusqu’à ce qu’il soit usé, et le plus souvent sa filtration reste garantie après un certain nombre de lavages. On en achète moins, on en jette moins. 

Finalement, masque jetable = masque pas cher ? Au moment de l’achat peut-être… mais la vraie addition est beaucoup plus salée qu’il n’y parait, et nous vivons à crédit sur l’écologie. 

Concilier port du masque et écologie.

Masques jetés dans la nature

Face à la recrudescence des cas de Covid-19, le port du masque s’est généralisé sur l’hexagone. Depuis la fin du premier confinement force est de constater que les masques jetables sont jetés à même le sol.

Le ministère de l’écologie nous le rappelle, jeter ses déchets sur la voie publique est passible d’une amende. Toutefois la filière de recyclage n’ étant pas généralisée en France, la plus grande difficulté est la logistique: comment recueillir des masques qui, potentiellement, sont porteurs de la Covid-19.

Un masque chirurgical lâché dans la nature et ce pour 4 heures d’utilisation, peut mettre de 400 à 450 ans à se dégrader. Pendant ces centaines d’années celui-ci se fragmente en micro-plastiques se propageant dans l’air, nos sols mais aussi dans nos océans.

Début Mars un consortium de scientifiques, médecins, industriels, CNRS, CEA et même des hôpitaux déclaraient que: « le masque TISSU lavable est préférable au au jetable ».

Face à cette crise et à cette demande, La Manufacture Française de Textile, comme beaucoup d’autres, à répondu à «l’effort de guerre » ( Le Président Emmanuel Macron ).  Mais la question se posait à tous : comment concilier écologie et économie ?

La solution que nous proposons est un produit éco-conçu, 100% Made In France. Notre démarche : privilégier des filières, fournisseurs et transporteurs au bilan carbone neutre. Mais aussi faire le choix d’un textile écologique et même recyclé.

Forte de sa maîtrise de la fabrication du fil (VIESLY Nord de France), du tricotage (VIESLY), de l’ennoblissement (CAUDRY 7km de VIESLY) et de la fabrication (CAUDRY), la Manufacture Française de Textile a développé sa gamme de masques de protection grand public.

Cette gamme Made In Haut de France est principalement composée de viscose recyclé dérivée  du bois. Dans les choix proposés tous les tissus sont certifiés OEKO-TEX®️ (sans substance nocives), mais ils comportent aussi un traitement SANITIZED®️ (anti-microbien), les masques sont ainsi protégés du développement bactérien. Que ce choix breveté par la DGA ( direction générale des armés ), respectant les recommandations de L’ AFNOR ou même les deux ces masques sont abordables, écologiques et efficaces.