🚦 Frais de livraison offerts dès 79,00 € avec le code le code "expgratuit"

AFNOR, DGA, KN95, FFP2, Catégorie 1 ou Catégorie 2 ? Qu’est-ce que toutes ces « normes » ?

L’offre des masques de protection est variée : du masque AFNOR tissu au masque FFP2 jetable, difficile de s’y retrouver. Les performances de filtration, de respirabilité, mais aussi les performances écologiques et finalement l’esthétique sont des critères importants à prendre en compte lors du choix de son masque. 

Le tableau ci-dessous reprend les performances de filtration et de respirabilité des différents types de masques. 

Tableau Comparatif Normes

Les masques « UNS catégorie x » sont les masques textiles ou masques barrières décrits par la note interministérielle du 29 Mars 2020 révisée le 22 Juillet 2020. Cette note avait pour objectif d’encadrer la mise sur le marché de masques textiles français fabriqués par les industriels qui se sont mobilisés pour répondre au besoin en masques. 

Ainsi, la DGA (direction générale de l’armement) a été mobilisée pour tester les complexes tissu des producteurs français mais aussi des importateurs afin de vérifier les critères de performance des masques pour assurer au consommateur une protection lorsque le masque est porté. 

L’un des critères pris en compte est la tenue de ces performances après un certain nombre de lavages successifs. En effet, certains tissus « bougent », se détendent ou se rétractent suite aux lavages et séchages, pouvant faire varier les performances. 

Mais alors, quelles sont les performances d’un AFNOR ? Ce n’est pas repris dans le tableau. 

En fait, les masques « AFNOR » ne répondent pas forcement à des performances de filtration. Il s’agit à la base d’un modèle créé pour orienter les fabricants. C’est le patron du masque qui fait que ce masque est AFNOR, sa « forme » en quelque sorte. Ce sont des recommandations sur le modèle, pas sur les performances. 

A titre d’exemple, il est possible de faire un masque AFNOR à partir de plastique percé. Le masque aura bien la forme d’un masque AFNOR, mais il ne filtrera rien. 

Il y a d’ailleurs deux modèles de masques AFNOR : le masque « bec de canard » et le masque « trois plis » ou « deux plis ». 

Donc que dois-je acheter ? 

Idéalement, si l’on n’est pas en milieu hospitalier, ni soignant, ni en contact fréquent avec du public (la majorité des cas), le meilleur compromis entre respirabilité, filtration, esthétique et écologie reste le masque tissu français UNS Catégorie 1. 

En effet il est utilisable au moins 10 fois, écologique, il protège parfois autant qu’un masque chirurgical de type I ou meme 2 (pour information, les masques « Le Croisé » et les masques « AFNOR Monocouche » de la Manufacture Française de Textile affichent des performances testées par la DGA au delà de 96% de filtration pour les particules de 3 µm. 

La Haute Autorité de Santé recommande de ne plus utiliser les masques tissus de catégorie 2 face aux différents variants du coronavirus. 

Par contre, dans certains lieux ou transports, tels que l’avion, il est obligatoire d’utiliser des masques jetables. Informations prises auprès des compagnies aériennes, il s’agit en fait de s’assurer que les masques n’ont pas fait l’objet d’une utilisation au préalable ou encore que ceux-ci aient été lavés, car il n’est pas encore prouvé qu’il est possible de laver le masque jetable. 

De même, en milieu hospitalier ou encore pour le personnel travaillant en présence du public, il est toujours recommandé d’utiliser des masques chirurgicaux ou FFP, en partie pour les memes raisons, mais aussi pour leurs performances de filtration des aérosols pour lesquels ils ont été conçus. 

Pour s’assurer du changement (au moins) quotidien du masque, nous avons fait le choix de proposer le masque « Le Croisé », intégralement fabriqué dans nos ateliers, en 7 coloris, le semainier en quelque sorte.